LA GENTILLESSE, C'EST LE BONHEUR !

 

Dire bonjour, sourire à son voisin de palier, céder sa place à une dame âgée dans le bus, tenir la porte à un passant, ... être gentil avec les autres c'est bon pour le moral et c’est aussi bon notre propre estime. 

Selon une étude parue en 2001 dans la revue Journal of Health et Social Behaviour, ces petits gestes du quotidien peuvent vraiment faire la différence et permettraient même de rester en forme. En effet, cette étude expliquait que les personnes qui avaient une activité bénévole étaient beaucoup moins sujettes à la dépression. Ces derniers auraient tendance à mieux évaluer leur sentiment de bonheur, leur qualité de vie et leur estime de soi. Une autre étude menée par une équipe de l'université de Colombie Britannique et publiée en mars 2008 dans la revue Science indiquait que ceux qui font des dons ou des cadeaux seraient plus heureux.

En termes scientifiques, la gentillesse a des effets positifs sur la production par notre cerveau de sérotonine, un neurotransmetteur qui équilibre les émotions et dont la carence entraîne anxiété, angoisse, dépression. Wayne W. Dyer, docteur en psychologie et auteur de l'ouvrage "Le pouvoir de l'intention", souligne qu’un simple geste de bonté stimule la production de sérotonine, non seulement chez la personne qui l'effectue mais également chez celle qui en bénéficie.
Mieux encore, le même phénomène se produit chez les personnes qui en sont témoins ! La bonté, que l'on en soit bénéficiaire, auteur ou simple observateur, a donc un impact bénéfique sur l'humeur de tous ceux qu'elle touche. Une bonne raison pour consommer la gentillesse sans modération !


Lectures conseillées

1. Happy People Become Happier through Kindness: A Counting Kindnesses
Intervention. Otake K et coll. J Happiness Stud. 2006 September ; 7(3): 361-375. 
2. Seven Secrets of a Joyful Life, interview du Dr Wayne W Dyer, juin 2005 (en anglais) 
3. Hans SELYE, Stress sans détresse, éditions La Presse, 1973
4. Boehm JK & Lyubomirsky S. (in press). The promise of  sustainable happiness. In S. J. 
Lopez (Ed.), Handbook of positive psychology (2nd ed.). Oxford: Oxford University
Press (en anglais) 
5. False happiness causes illness, says expert. Interview au journal The Telegraph, mai 2008
 

 
Vert MarineComment